Collection en mouvement, Francis Morandini - photographies, Châtelus-le-Marcheix

Bibliothèque

29 bis rue des Deux Ponts
23430 Châtelus-le-Marcheix

LogoFacLim


EXPOSITION SUSPENDUE

ANNULÉE : Vendredi 3 avril 2020 à 18h : présentation de l'exposition à la Bibliothèque de Châtelus-le-Marcheix,
en présence de l'artiste

MorandiniFrancis Morandini
Jardin, 2012 
Photographie analogique
110 x 90 cm (hors marge)
Collection FRAC-Artothèque Nouvelle-Aquitaine
© Francis Morandini



Francis Morandini est né en 1982, diplômé de l’école national supérieur des Beaux-Arts de Lyon, titulaire du DNSEP et lauréat du prix de Paris en 2006. Il expose son travail photographique en France et à l’étranger. Dans un esprit proche de celui des peintres qui travaillaient en extérieur, et avec une méthode très précise, Morandini fait de longs repérages pour déterminer le cadrage de l’image qu’il veut saisir dans un évident souci de composition. Fragments d’architecture, paysages suburbains, il porte son dévolu sur des situations rencontrées lors de différents déplacements, à Thiers, Paris, Villefranche-sur-Saône, qu’il tend à magnifier, autant par la précision des cadrages que par leurs contrastes colorés et lumineux. De plus en plus, sa recherche vise à essayer de saisir un évènement plastique à l’intérieur du cadre.

« Francis Morandini porte une attention particulière à la forme de l’image, à sa couleur et à ses différences de matière. Pour chacune de ses photographies, il relève les traces que l’homme laisse sur le paysage, parce qu’elles sont des indices de notre temps. Il s’intéresse à ce qui est mis à l’écart et aux objets du quotidien. Pour lui, chaque détail a son importance et c’est le jeu entre les éléments hétérogènes qui crée de la tension et du sens ». (1)

Ce texte de présentation de la démarche du jeune photographe fut rédigé en 2007, au moment où Morandini achevait ses études à l’ENSBA de Lyon. On peut penser que les principes de ce programme s’appliquent toujours aujourd’hui pour l’artiste, même si l’expérience aidant, sa recherche s’est étoffée.

Deux des cinq photographies de grand format présentées dans l’exposition furent réalisées en 2009 à Thiers. L’une, intitulée « Arbre, Thiers » présente un arbre en fleurs, noueux et vigoureux, qui a réussi à s’implanter au cœur de la rivière et un arrière-plan entièrement construit et qui semble ceinturer l’image.
La seconde, « Vitrine, Thiers », cadre très habilement et en plongée l’intérieur d’une ancienne vitrine de magasin où tentent de survivre deux plantes en pot. Le rideau à l’arrière plan accueille les ombres portées et autres variations de lumière tandis qu’un reflet de la même couleur ceinture la partie droite au-dessus d’une ancienne publicité.

Les trois autres images sélectionnées pour cette présentation ont été réalisées à Brive en 2012 lors d’une résidence de création. L’artiste a parcouru la périphérie de la ville en compagnie d’un petit groupe de lycéens à la recherche de points de vue à cadrer le plus précisément possible pour y laisser poindre des évènements plastiques. C’est notamment le cas dans « Gamin à vélo » où un enfant apparaît au centre de l’image, entre deux arbres, en pleine action, vélo sur l’épaule et pelle à la main.
Un cadrage au service d’une mise-en-scène de l’image très précisément construite se manifeste également dans « Entrée ». Toutes les lignes de la composition se déploient de telle sorte que cette entrée sous surveillance vidéo apparaît comme le théâtre de micro-évènements.
Dans « Jardin », l’accent est mis au premier plan de l’image sur des jeux d’enfants au fond d’un jardin. Cette mise en valeur de leurs qualités propres et de leur arrangement pourrait presque apparaitre, à une moindre échelle et en pleine lumière, comme un modèle réduit de la situation environnante.

Yannick Miloux, directeur artistique

Note :
(1) Présentation de l’exposition Rendez-vous 2007, École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Lyon.

United Kingdom Free Bets Bookmakers
Revew WillHill Here 100% bonus

Ladbrokes check here

Review Betfairclick here bonus